Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Lille > Compte-rendu du Barbouillage Lillois du 25 mars 2009

Compte-rendu du Barbouillage Lillois du 25 mars 2009

20ème action de désobéissance civile

Article publié le mardi 31 mars 2009

Pour sa 20ème action de désobéissance civile, le Collectif des déboulonneurs de Lille avait donné rendez-vous à 18h30 à ses millions de sympathisants, le mercredi 25 mars 2009, devant la Gare de Lille Flandres. Une dizaine de membres du collectif était présente ainsi qu’une vingtaine de spectateurs, trois journalistes (La Voix du Nord, Nord Eclair et Radio Contact) et une étudiante en journalisme. Les forces de l’ordre aussi, entre CRS et policiers. Plus pour vigipirate que vigidéboulonneurs, semble-t-il...

Après une brève présentation du déroulement de l’action au mégaphone, le groupe s’est déplacé Place des Buisses où un panneau de 2 m² mobile (mis en place à l’occasion de Lille Europe XXL) a été recouvert d’affiches vierges.

Devant le public, Laetitia et Yoann les ont ensuite recouvert de dessins ayant pour thèmes Publicité, Obéissance, Consommation et Aliénation. Le tout devant des policiers spectateurs.

Ce fut ensuite le tour du grand panneau de 12 m² situé sur la façade nord de la Gare de Lille Flandres, dans le prolongement du bâtiment du tri postal. Munie cette fois d’une bombe de peinture, Laetitia a inscrit « Gare à la Pub !! » en bas du panneau, situé à quelques 4 mètres de hauteur. Les spectateurs auront saisi le subtil jeu de mots en hommage à la gare...

Le groupe a félicité Laetitia et Yoann en chantant « Le barbouilleur », « Vive les ventes » (sur l’air de « Vive le vent d’hiver ») et « Un gros panneau » (sur l’air de « Mon beau sapin »). Pas de félicitations en revanche pour les forces de l’ordre, qui nous ont regardé faire, mais ne sont pas intervenues.

L’action, terminée autour d’une bière, fut conviviale, malgré l’absence du djembé qui devait nous accompagner. Ce n’est que partie remise. "La lotta è dura, e non ci fa paura". La lutte est difficile et ne nous fait pas peur.



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton