Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Documents essentiels > Conseil National du Paysage - Atelier "Publicité et entrées de ville" - (...) > Cynisme à tous les étages !

Cynisme à tous les étages !

Communiqué de presse

Article publié le dimanche 14 novembre 2010

Ce jour, Mme Kosciusko-Morizet est nommée au ministère de l’Environnement. Quel impact pour la fin du processus du Grenelle ? Ravalement de façade à coloration verdâtre ou véritable reprise en main face aux lobbies ? Faut-il voir dans ce choix une mise en pratique des dernières déclarations présidentielles estimant que « l’environnement ça commence à bien faire » ? Nous serons vite fixés.

Concernant l’affichage publicitaire, la réforme catastrophique mise en œuvre lors du Grenelle II ne sera bien évidemment pas modifiée par ce jeu de chaises musicales au gouvernement. En effet, les décrets d’application sont déjà écrits et sont en cours de correction chez les afficheurs. Le processus de concertation tant vanté par M. Borloo et Mme Jouanno est une fois de plus mis à mal. Alors que les associations attendent depuis plusieurs semaines, les professionnels de l’affichage reçus plusieurs fois au ministère peuvent tranquillement élaborer un texte à leur convenance.

Nous avons pu avoir accès à une version préliminaire de ces documents [1]. Dans la droite ligne du texte voté au parlement, tout est fait pour faciliter l’implantation de nouveaux dispositifs. Rien n’est prévu pour encadrer les nouvelles technologies ou limiter les publicités sur bâches géantes. Le maire est laissé seul face aux afficheurs. M. Dottelonde (délégué général de l’UPE) peut ainsi se réjouir dans la presse que ces fameux décrets vont permettre de stabiliser le cadre juridique et permettre le déploiement massif d’écrans publicitaires dans l’espace public [2].Cynisme !

Seule miette laissée aux associations demandant une réduction de la taille des publicités, le format maximal autorisé sera désormais de 12 m² (au lieu de 16 actuellement). Oui, nous ne rêvons pas, encore une fois il s’agit d’entériner dans les textes l’état de la situation actuelle. Les fameux dispositifs 4x3 font justement... 12 m². Cynisme !

Espérons au moins que Mme Kosciusko-Morizet aura la décence de ne pas mettre ce point en avant pour justifier d’une action positive dans la lutte contre la pollution visuelle engendré par l’affichage publicitaire. Initiatrice de la réforme de la loi sur la publicité extérieure juste avant d’être « déplacée » à l’économie numérique, elle avait eu plusieurs déclarations fortes contre les pratiques des professionnels de ce secteur. Alors, Madame la Ministre, cynisme ou sincérité ?

PS : Sur le même thème, voir le communiqué de Paysages de France

Notes

[1] texte disponible auprès des services juridiques de JC Decaux ainsi qu’à l’UPE

[2] Les Echos – 26 septembre 2010, Le Monde – 28 septembre 2010, Mediapart – 30 octobre 2010



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton