Soutien aux déboulonneurs

Accueil > Lille > [Lille] Relaxe pour 2 déboulonneurs

[Lille] Relaxe pour 2 déboulonneurs

mardi 7 juillet 2015, par Lille

La 7e chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Lille a
relaxé, le mardi 7 juillet 2015, les deux membres du Collectif des
Déboulonneurs de Lille qui avaient comparu le 9 juin pour avoir barbouillé
trois panneaux publicitaires en 2014.

C’est la 3ème fois que le Collectif des Déboulonneurs obtient une relaxe,
la première fois au nom de la liberté d’expression, la deuxième fois au
nom de l’état de nécessité, enfin cette fois-ci pour absence de
détérioration des panneaux publicitaires.

Le tribunal a par contre jugé coupables les deux militants pour le refus
de prélèvement d’ADN, les condamnant à 500 euros d’amende avec sursis,
malgré la relaxe !

Nous nous félicitons de la première décision qui, sans évoquer l’état de
nécessité ni la liberté d’expression, rappelle que les Déboulonneurs
agissent de manière non-violente, symbolique, sans dégrader les panneaux,
dans le but principal de créer du débat sur les dangers immédiats et
reconnus de la publicité, par l’inscription de messages politiques, afin
de faire changer la loi et protéger les citoyens.

Cette relaxe, fruit d’une longue lutte antipublicitaire, s’inscrit dans un
mouvement citoyen de plus en plus massif qui conteste l’omniprésence de la
publicité dans l’espace public, et nous invitons les Lillois-es à se
mobiliser.

En effet, la ville de Lille aura la possibilité en 2017 d’imiter le modèle
grenoblois, en ne renouvelant pas le contrat qui la lie aux afficheurs.
Une pétition, lancée par l’association Résistance à l’Agression
Publicitaire, circule d’ores et déjà.

- >signez en ligne

C’est un choix politique courageux que nous enjoignons à la maire de Lille d’effectuer, pour l’amélioration du cadre de vie et de la santé de ses habitants.
La preuve par l’image àGrenoble

Contacts :
Alessandro Di Giuseppe : 07 81 21 50 88

Marion : 06 95 91 03 35

Maître William Bourdon : 01 42 60 32 60

Motivation du tribunal téléchargeable jusqu’au 16 juillet

Rappel des faits et du procès

Lors de ce procès, tenu le 9 juin 2015, 2 barbouilleurs ont comparu à la
suite d’une action de barbouillage de panneaux publicitaires le 23 mai
2014.

Les témoins entendus étaient Laurence Blisson (Secrétaire général du syndicat de la magistrature), Julien Dubois (adjoint au Maire de Lille en chargé du Patrimoine) et Alexandre Baret (professeur des écoles).

Maître Bourdon, avocat des 2 barbouilleurs, avait demandé la relaxe au nom
de l’état de nécessité, de la légitime réponse, et de l’absence de détérioration.

Le procureur avait requis 2 mois de prison avec sursis pour refus de prélèvement ADN, ainsi qu’1 mois avec sursis pour les barbouillages.

Aucun afficheur ne s’était porté partie civile.

Notre comité de soutien

Compte-rendu de l’audience en images

Revue de presse

GrandLilleTV1/2 - 10/06/15
GrandLilleTV2/2 - 10/06/15

La Voix du Nord - 09/06/15

20Minutes - 9/06/15

Alter JT - 20/06/15

Metronews - 09/06/15

La Brique - été 2015