Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Lille > [Lille] Barbouillage de sucettes et de grands panneaux urbains

[Lille] Barbouillage de sucettes et de grands panneaux urbains

Article publié le vendredi 20 janvier 2012

45e Action du Collectif des Déboulonneurs de Lille

(JPG)

Compte-Rendu

Heure de l’action : 18h30

Lieu : Angle des rues Gambetta et Solférino.

Nombre de panneaux touchés : un 2m² mural JCD, une sucette CBS enrubannée, un 8m² CBS

Slogans : "Publicité illégale", "La publicité crée des besoins inutiles", "Ici bientôt un arbre", "Pollution mentale", et le détournement des vœux de la maire de Lille, qui "avec les déboulonneurs" souhaite une bonne année 2012 "et moins de pub (beaucoup moins)"

Nombre d’activistes : Une trentaine dont quelques musiciens qui ont animé l’action à l’accordéon et au banjo.

Nombre approximatif de passants-spectateurs : rue passante en fin d’après-midi, mais plus encore la nuit (rue de la soif lilloise)

Nombre de journalistes présents : un journaliste et un photographe de La Voix du Nord

Attitude de la police : Arrivée à la fin du barbouillage, une patrouille de CRS a relevé les identités des trois barbouilleurs et de la personne qui tenait l’échelle. Ils n’ont emmené que le seul barbouilleur pris sur le fait. Lors de son audition, celui-ci a refusé de donner son ADN pour le fichier FNAEG : il risque d’être poursuivi pour cela. Les deux autres barbouilleurs se sont rendus par leurs propres moyens au commissariat central de Lille pour être entendus. Ils espèrent être convoqués prochainement.

Retombées médias :

  • 1 vidéo (mediainfoprod) couvrant la 1ère moitié de l’action

Toutes les photos : ici

(JPG)

Communiqué de Presse

45e action du Collectif Antipub des Déboulonneurs de Lille

Un des trois barbouilleurs auditionné par la police

Accompagnés de musiciens et de nombreux soutiens, trois barbouilleurs sont de nouveau entrés en désobéissance civile ce mercredi 18 janvier. À l’angle des rues Solférino et Gambetta, ils ont barbouillé les panneaux publicitaires qui polluent le centre-ville. Un premier panneau, illégal car situé sur une façade avec fenêtres, a été bombé du message « panneau illégal ». Le second, une sucette, a été enrubanné de film plastique noir puis recouvert de « la pub crée des besoins inutiles » et « ici bientôt un arbre ». Enfin, un grand panneau de 8m² a été barbouillé avec « pollution mentale ».

Arrivée à la fin du barbouillage, une patrouille de CRS a relevé les identités des trois barbouilleurs et de la personne qui tenait l’échelle. Ils n’ont emmené que le seul barbouilleur pris sur fait. Lors de son audition, celui-ci a refusé de donner son ADN pour le fichier FNAEG : il risque d’être poursuivi pour cela. Les deux autres barbouilleurs se sont rendus par leurs propres moyens au commissariat central de Lille pour être entendus. Ils espèrent être convoqués prochainement.

Cette action de désobéissance civile non-violente s’est parfaitement déroulée, dans la bonne humeur et en musique. Les barbouilleurs attendent sereinement les suites de cette action. Inlassablement et jusqu’à gain de cause, c’est-à-dire jusqu’à la réduction significative de la publicité dans l’espace public, les déboulonneurs continueront d’agir.

PDF - 150.4 ko
Communiqué de Presse

 

(JPG)

 

(JPG)

 

(JPG)

 

(JPG)



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton